Chaque femme, chaque fille, a le droit à une vie sans violence. Ce n’est pas négociable. C’est un droit universel.

Il y a 10 ans, à Istanbul, nous avons fait un important pas en avant pour prévenir et lutter contre les violences à l’égard des femmes.

La Convention d’Istanbul est concrète : elle engage, elle protège, elle change la vie des femmes et des filles.

L’appliquer, c’est créer des places d’hébergement pour les victimes, c’est assurer une assistance téléphonique d’urgence, c’est apporter des aides essentielles aux victimes pour se reconstruire. C’est accompagner, à travers notamment la formation des professionnels du droit et de la santé ainsi que des forces de l’ordre. C’est garantir un accès à la justice. C’est se battre pour les droits des femmes et des filles.

33 pays appliquent cette convention.

11 pays l’ont signée sans la ratifier. Un pays s’en est récemment retiré, dix ans après avoir été le premier à la rejoindre.

De Paris à Varsovie, de Londres à Ankara, de Budapest à Zagreb, partout, chaque femme, chaque fille, a le droit à une vie sans violence. Ce n’est pas négociable. C’est un droit universel.

Nous devons revenir à ce qui nous a réunis à Istanbul : nos valeurs, nos idéaux, notre humanisme. Il y a 10 ans, je le disais, nous faisions un pas en avant. Il nous faut poursuivre notre marche, ne laisser personne au bord du chemin.

J’appelle chacune et chacun à s’engager, à aller plus loin encore. Car si nous avons avancé, il nous reste beaucoup à faire, y compris en France. Nous ne pouvons accepter la régression.

Tant qu’une femme sera battue, violée ; tant qu’une fille sera molestée, harcelée ; nous devrons poursuivre et amplifier nos efforts.

Mobilisons-nous tous ensemble pour l’égalité entre les femmes et les hommes, avec ONU Femmes, lors du Forum Génération Égalité, à Paris du 30 juin au 2 juillet 2021.

Pour toutes les femmes, pour toutes les filles, on ne parle pas d’agir demain, on parle de changer les choses aujourd’hui, maintenant.

Président de la République française.

Président de la République française.